LAcathe

LAcathe (Photo de Didier Protin)

“La salle d’attente”

Que fait-on lorsque l’on attend ?
La situation d’attente n’est en général pas de notre fait, on peut attendre dans beaucoup de situations !
Chez le médecin, à l’arrêt de bus, à la boulangerie…

Comment nous comportons nous en général ?
Silencieusement, calmement, en lisant un magazine ou consultant son smartphone, assis ou debout, sans gesticuler et cela dans le respect de règles apprises dès notre enfance, à l’école et en famille : cela s’appelle le savoir vivre…

Parfois on peut attendre longtemps !
Alors imaginons que nous ayons la possibilité d’attendre en laissant une place à l’enfant, au clown qui est en nous ? Imaginons que, le temps d’un moment, personne ne nous voit, que ferait-on si nous n’avions aucune règle à respecter ?
Arriverions-nous encore à nous laisser aller à des « pitreries » ?

Voici ce que raconte « La salle d’attente » : puisque j’attends, eh bien autant le faire en m’amusant !

Synopsis : des protagonistes divers et une femme de ménage partagent un même lieu : « La salle d’attente ». « Eux » attendent en élaborant le scénario de leur propre fantaisie, « elle » apparaît au fil des jours, dans cette pièce où elle travaille. « Elle » y découvre parfois des « objets » oubliés par certains « Eux » et s’en approprie quelques-uns pour parfois délirer et s’évader un peu, elle aussi…

Une exposition ludique avec des scènes burlesques voire des situations plus ou moins absurdes.

La salle d'attente
La salle d’attente (modèle : Didier Protin)

Catherine Lefort alias LAcathe est née à Metz où elle fait tout d’abord des études en danse classique et contemporaine au conservatoire… Enfant elle adore dessiner, mais à l’adolescence, son père photographe amateur, lui donne le virus de la photo. Il lui offre son 1er appareil quand elle a 16 ans, un Zénith. Durant ses études de danse, elle photographie ses copines danseuses lors des répétions de spectacles de fin d’année et dans les opérettes auxquelles elles participent en renfort du corps de ballet de l’Opéra théâtre. Son père et elle développent ensuite films et photos noir et blanc dans le labo installé sous l’escalier de la maison familiale.

À 17 ans et demi, elle continue son apprentissage du dessin et de la photographie aux Beaux-Arts de Metz en communication option photo. À cette époque elle adore déjà faire des reportages sous forme de diaporamas, des collages, ainsi que des portraits et des affiches. Elle commence à enseigner la danse pour financer ses études d’art, mais cela durera finalement pendant plus de dix ans. Elle prend beaucoup de photos de ses élèves lors des cours et en spectacle, mais aussi des photographies de famille. C’était le temps de l’argentique.

En 1996, suite à des soucis de santé elle cesse d’enseigner la danse et se reconvertit professionnellement. Elle choisit de reprendre ses études à l’INPL de Nancy dans le domaine de l’infographie.

En 2012, son père lui offre un compact numérique pour ses 50 ans et elle rejoint un club photo. Rapidement, LAcathe s’investit en région lorraine dans le monde de la photo avec lequel elle vient de renouer. Elle photographie sans cesse car de nombreux sujets l’intéressent comme le minimalisme, l’autoportrait, les reportages, la photo de danse… Elle expose régulièrement ses séries photos en festivals, expositions des clubs photos dont elle est membre, galeries. Elle anime des soirées en club mais aussi en MJC. Elle intervient en milieu scolaire, notamment sur la naissance de la photographie. Elle reprend également le chemin de la scène en 2016 en intégrant une Cie amateur de théâtre.

“La salle d’attente, c’est ma façon à moi de pouvoir allier dans des saynètes photographiques toutes mes passions, la danse, le théâtre, la mise en scène et la photographie bien sûr!” LAcathe

Ses précédentes séries exposées depuis 2014 :
– Des petits riens
– Instants tannés
– Badigeons tango
– H2o
– Viridis
– Metropolis
– L’envers du décor, dans les coulisses de la danse

www.lacathe.net
https://500px.com/lacathe

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *